Pose du portique – direction Canet

Pour envisager un tour du monde à la voile, il est important, essentiel même, de s’assurer une certaine autonomie énergétique. Jasmin est équipé d’un énorme groupe électrogène de 11kVA, mais j’ai choisi de l’équiper de panneaux solaires ainsi que d’un hydrogénérateur Watt&Sea. Grosses dépenses en perspective.
La première chose à faire a été de concevoir et installer un grand portique en inox destiné à recevoir les panneaux. C’est Soudinox, à Palavas, qui se chargera de la fabrication. Je récupère le devis le 15 mai, la pose sera terminée début juillet. Au total, 7.300€ d’investissement…

Je profite de ces quelques semaines pour faire changer la chaine et l’ancre de Jasmin : j’opte pour 100m de chaîne de 12mm en grade 7 de chez Chaîneries Limousines (1.900€), et pour une ancre Spade de 45kg (1.900€) que nous avions achetée au salon nautique cet hiver. En prévision de nos premiers mouillages forains véritables, je marque ma chaîne tous les 10m avec de la peinture spéciale : ça s’avèrera bien utile. Je fais la peinture sur le pont car la chaîne est très lourde : 3,3kg par mètre !

Enfin, je prépare mes premiers éléments pour installer un câblot amortisseur pour les mouillages : ça servira bien quelques mois plus tard…

Tout est prêt pour aller faire installer les panneaux solaires : direction Canet en Rousillon, où nos voisins de ponton nous ont conseillé un bon électricien spécialisé.

Nous décidons de partir en fin de journée pour naviguer de nuit : ça nous fera un peu plus d’expérience et ça nous permettra de nous installer sur le quai technique de Canet dans la journée. Le temps est agréable, le ciel dégagé, c’est un bon choix… Départ vers 19h, arrivée le lendemain matin vers 8h…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À méditer…

Investir dans les voyages, c’est investir en soi-même.

Matthew Karsten