Juillet à septembre 2021

Les grandes étapes

Nous avons signé le bon de commande de Ti’amā en août 2020, peu avant de partir pour ce qui devait être notre “tour du monde” sur Jasmin. À l’époque, bien peu de choses étaient disponibles pour se décider et anticiper ce que serait notre future maison sur l’eau. Quelques rendus 3D sur ordinateurs, quelques plans, un devis détaillé, une feuille de route de construction. Nous avons eu la chance de pouvoir revenir régulièrement sur La Grande Motte pour assister à la naissance de notre catamaran : quelques articles de blog aideront à visualiser ce processus long et complexe. Les grandes étapes sont le moulage : les demi-coques extérieures d’une part, le cockpit et les demi-coques intérieures en parallèle. L’ensemble sera assemblé par la suite. L’assemblage permet d’installer les structures et cloisons internes assurant la solidité et l’exploitation ultérieure du bateau. Ensuite viennent les installations techniques : tuyauteries diverses (eau, gazole, eaux usées), les innombrables câbles électriques, les gaines, les meubles, etc. L’étape d’après est le pontage : la fermeture de la boîte, faisant ressembler l’ensemble, enfin, à un catamaran. Les installations techniques se poursuivent alors durant quelques mois, tant il y a à faire. Enfin viendra la mise à l’eau, le matage, la pose des voiles, de l’électronique de bord, les essais en mer. Puis la livraison, prévue à ce jour pour le 12 avril…

Juillet 2021

Le début du chantier concerne le moulage des coques et du cockpit. La technique utilisée par Outremer est sophistiquée. Les moules sont d’abord préparés avec une couche de gelcoat, la finition blanche et brillante des coques de bateau. Ensuite, une sorte de mousse est posée par plaques sur l’intérieur des moules, sur une épaisseur d’environ 2cm, je pense. Cette mousse est ensuite recouverte d’un film plastique et la résine est infusée à l’intérieur, mis en dépression selon un processus parfaitement maîtrisé.

Septembre 2021

Le démoulage des structures se fait après leur assemblage : les demi-coques sont collées au module central via, je l’imagine, une solide colle époxy.
Dès le démoulage, le blanc brillant du gelcoat laisse présager de ce que sera le bateau dans quelques mois.

L’assemblage du cockpit et des demi-coques permet d’installer les membrures (je ne suis pas certain de l’exactitude du terme) et les cloisons structurelles internes. En particulier les cloisons noires, en carbone, extrêmement solides et rigides, qui assurent la cohérence de l’ensemble.

Un vrai puzzle, impressionnant à découvrir…

Vers la fin du mois de septembre, la structure du catamaran est déjà bien avancée, certains éléments ont été rajoutés, délimitant les lits des cabines, certaines cloisons ou éléments destinés à recevoir des équipements techniques…

2 thoughts on “Juillet à septembre 2021

  1. Super! La fabrication est quelque chose à laquelle peu de gens ont accès. C’est dommage, c’est toujours intéressant de savoir comment est fait son navire. Belle aventure!

  2. Une naissance est toujours quelque chose de fantastique, la filmer est un progrès des temps modernes et restera un moment inoubliable Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À méditer…

J’adore le sentiment d’anonymat dans une ville où je ne suis jamais allé auparavant.

Bill Bryson